alt text
Anne-Marie Quesnel
Auteure, conférencière

Envoyer un message à Anne-Marie

Facebook Anne-Marie Quesnel – Auteure

Menu
Close
Jan 08, 2016

L’IMPORTANCE DES MOTS

0 Commentaire | Par

L’IMPORTANCE DES MOTS

On sous-estime souvent l’importance des mots qu’on utilise et du ton qu’on choisit pour transmettre notre message. Savez-vous que lorsqu’on s’exprime, seulement 7% de notre message passe par nos paroles (verbal)? 93% est traduit par notre non verbal!
Les adolescents se mettent souvent dans le pétrin avec leur non verbal, car ils n’en connaissent pas encore la puissance : les yeux qui roulent au ciel, les bras croisés, le pied qui tape impatiemment le sol… Ça vous dit quelque chose?

Et si on ajoutait à cela quelques habitudes qui nous nuisent :

• S’exprimer au « tu » (TU n’es jamais là… TU ne penses qu’à toi… TU ne m’aides jamais…)

• Utiliser la généralisation (toujours, jamais, tout le monde, personne…)

Voilà vraiment une recette pour faire naître des conflits! Dans un couple, la qualité de la communication peut souvent faire la différence entre une vie heureuse et une vie parsemée d’embuches.

Voici quelques conseils pour un échange réussi.

1. Décrire les faits de manière neutre. (Quand tu vas au gym à 17h, je suis seule à m’occuper des enfants : service de garde, souper, devoirs.)

2. Dire comment JE me sens. (JE trouve cela très difficile. JE me sens seule pour m’occuper des enfants après ma journée de travail. J’ai peur de m’épuiser.)

3. Nommer ses besoins. (J’ai besoin de partager cette tâche avec toi. J’ai besoin qu’on partage les tâches familiales.)

4. Formuler clairement sa demande. (Je te demande de changer le moment où tu t’entraînes afin de pouvoir être présent avec les enfants pour le souper, les devoirs et le bain.)

Dans cet échange, la charge émotive est réduite au minimum, donc on ne tombe pas dans le piège des accusations ou du très destructeur « J’ai raison… tu as tort! » On constate, on dit comment on se sent, on nomme nos besoins et on formule une demande claire. Sans avoir une garantie d’efficacité à 100% (on ne contrôle pas la réponse de l’autre), disons qu’on augmente sensiblement nos chances d’améliorer la situation.

Finalement, si notre non verbal est ouvert à la communication sans signes d’agressivité, de jugement ou de colère, notre message risque de passer encore mieux.

Ça vaut la peine d’essayer! Efficace avec notre conjoint-e, nos enfants, nos ami-e-s et même nos collègues.



Blogue-AMQ

 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le avec vos amis. Vous aimeriez réagir à cet article? Laissez un commentaire.

Laisser un commentaire

Auteure
Anne-Marie Quesnel
Anne-Marie Quesnel

Partager cette page