Rechercher
  • Anne-Marie Quesnel

Douce réflexion de fin d'année


2020 a été une dure année. La consolation? On a le pouvoir ultime de choisir ce qu'on en fait: on se plaint ou on apprend? On pleure ou on s'ajuste? On déprime ou on évolue? On se fâche contre ce qu'on a perdu ou apprécie ce qu'on a découvert? On crie à l'injustice ou on compte nos moments de gratitude?


Réflexion 2020

Ce que je nous souhaite collectivement, en ce 31 décembre, c’est se rendre compte que nous sommes tous dans le même bateau. Si nous ramons dans le même sens en même temps, des changements favorables s’installeront rapidement.


Dans une guerre d’opinions, il n’y a pas de gagnant. Tout le monde perd. En ce moment, on voit le meilleur, mais surtout le pire des humains. La petite bête poilue et à pics surnommée ÉGO nous incite à nous battre entre nous, à nous attaquer, à nous dénigrer. On veut nettoyer notre monde en classant tout dans deux boîtes : ou c’est bien, ou c’est mal. Ou c’est bon, ou c’est mauvais. Pourtant, il y a un éventail de nuances entre les deux pôles.


L’hommerie s’en mêle et quand on découvre des demi-vérités, plusieurs deviennent méfiants envers tout ce qui représente l’autorité, la connaissance, la science, la gestion. Tout à coup, les « opinions » s’enflent de la tête et se prennent pour des faits ou pour la vraie Vérité, la seule et unique.


Qu’est-ce que la vérité? Des faits qu’on peut observer, prouver? Des protocoles scientifiques rigoureux qu’on peut reproduire? Avoir des connaissances, c’est important, mais ce n’est rien si on n’a pas l’intelligence émotionnelle, si on manque de jugement ou d’empathie, si on est dépourvu d’humanité.


Et si on est doté d’une bonne intelligence, qu’on a du jugement, de l’empathie et de l’humanité, on peut accomplir de grandes choses, mais sans connaissances approfondies, on ne peut s’improviser expert d’un sujet complexe.


Pourtant, on a besoin de tout ce beau monde pour avancer. Les humains sont complémentaires. Chacun de nous est l’une des sept milliards de pièces qui forment le plus grand casse-tête sur Terre. C’est ensemble que nous accomplissons des miracles.


Comme si nous étions tous dans un gigantesque Jell-O cosmique, chaque geste, chaque décision a un impact sur le voisin. L’environnement est le premier étage de la pyramide des niveaux logiques. C’est là que le problème – et la solution – commence. Ça fait tellement longtemps qu’on sait que la déforestation déclenche un effet domino dévastateur sur la faune et la flore, affecte la qualité de l’eau et de l’air, tous deux des incontournables pour la vie sur Terre, et finit par appauvrir le sol qui fournit notre alimentation. C’est le terrain propice aux virus monstrueux. Si on n’apprend pas la leçon, la Covid-19 pourrait n’être qu’un avant-goût de pandémies à venir, encore plus meurtrières.


Voeux 2021

Alors… en 2021, ce que je nous souhaite à tous, c’est un éveil de conscience massif. C’est faire la différence entre prendre soin de soi en harmonie avec la société et l’environnement vs au détriment de la société et l’environnement. C’est arriver à comprendre que l’ère du nombrilisme accélère le déclin de l’humanité. Ça se voit dans les petits gestes.


Je nous souhaite beaucoup d’amour à diffuser partout autour de nous. De la tolérance pour éviter d’attaquer toute opinion divergente, de la retenue et du respect dans notre mode d’expression. Je nous souhaite de l’humilité bien dosée avec de la confiance, pour avancer ensemble, pour être curieux de découvrir d’autres points de vue. Je nous souhaite d'écouter deux fois plus. Le ration est inné: deux oreilles, une bouche.


Je nous souhaite de l’ouverture, de l’accueil et de la confiance. Et aussi un sens critique, doublé du respect des découvertes scientifiques. La capacité de tenir compte de l’humain derrière et en marge de la science. La conviction qu’on fait de son mieux. La capacité d’accepter que cette année est différente, donc les résultats seront différents. Profitons-en pour essayer quelque chose de nouveau!


Le réflexe de s’encourager mutuellement, de s’écouter attentivement et sincèrement. La réalisation que chacun de nous n’est qu’un pion dans l’univers – je le dis en toute humilité, sans vouloir dénigrer. Et en même temps, chacun de nous est d’une importance capitale.


Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.


Je nous souhaite la santé de tous nos corps : physique, psychologique, émotionnel, social…


Je nous souhaite beaucoup d’humour, de plaisir, de joie. De la douceur, du pur bonheur. Des expériences nouvelles, inédites. De la musique, de la beauté.


Je commence par vous envoyer une énorme vague d’amour et cette phrase, du plus profond de mon âme : JE VOUS AIME! Prenez soin de vous, prenez soin de ceux qui vous entourent, que vous les connaissiez ou pas. Soignez votre environnement comme si c’était un membre de votre famille.


À l’année 2020, merci pour la leçon d’humilité. Merci pour le rappel que la Terre ne nous appartient pas, mais qu’elle nous est prêtée par nos enfants. Merci de nous rappeler que nous sommes une seule et grande famille.


Bienvenue, 2021!




40 vues0 commentaire
Suivez-moi sur...
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
icons8-accueil-100 (1).png

514 716-9401

Copyright 2020 © Anne-Marie Quesnel

Inscrivez-vous à l'infolettre