Rechercher
  • Anne-Marie Quesnel

Faire un pied de nez au burnout!

Mis à jour : mars 5



Quand on est dans le fond du baril, on rêve parfois de vengeance! D'une certaine façon, on souhaite que tous ceux et celles qui ont contribué à notre dégringolade en paient le prix. Que justice soit rendue dans les règles de l'art, en toute légalité et sans blesser qui que ce soit! Sans prétention, je crois avoir découvert le secret de la « vengeance » saine et efficace. Ça vous intéresse? Continuez de lire…

Autant dans la lumière que dans l’ombre, on n’oublie pas la première fois. Le premier baiser, le premier amour, le premier emploi, la première voiture. Quand je regarde cette photo, c’est toute une vague de souvenirs qui déferle. Je prenais part à mon tout premier salon du livre à Gatineau. J’étais nerveuse, envahie par le syndrome de l’imposteur, hantée par la peur d’être durement jugée ou apostrophée par d’autres qui, à mes yeux, savaient plus, savaient mieux, s’affirmaient fort. Malgré tout, j’avais osé dire tout haut – et publier – ce que plein de gens pensent tout bas. On m’a dit que j’avais été courageuse, une façon polie de mentionner mon hara-kiri professionnel sur la place publique! Était-ce du courage ou de l’inconscience? Ça dépend du point de vue. Si j’en juge par la femme que je suis devenue grâce à mes actions et à mes décisions au début des années 2010, je dirais que c’était un passage obligé pour m’aligner sur ma mission de vie et m’épanouir.


Je ne raconterai pas toute la douleur et la souffrance par lesquelles je suis passée : c’est assez facile à imaginer quand on vit une dépression. Je veux plutôt vous parler de vengeance… J’en ai tellement voulu à tout le monde, aux acteurs actifs dans mon drame personnel, mais surtout aux observateurs qui n’ont pas levé le petit doigt. La colère, l’incompréhension, l’indignation. Je n’en revenais juste pas que PERSONNE ne m’aide. Des cris de détresse dans le désert. Je sais aujourd’hui que j’avais quelque chose à apprendre et que j’étais la seule qui avait accès à cet apprentissage.


Cela dit, j'aimerais tellement jaser quelques minutes avec la femme que j'étais à ce moment-là... Une femme en construction, qui (sur)vivait sur les vapeurs d’un bonheur désuet, d’un chapitre résolu. Des moments amers, des moments de vérité. Surtout, des apprentissages d’importance capitale et tous les morceaux pour mettre en place la prochaine partie de ma vie d’adulte.


DES MOTS D’AMOUR

Je commencerais par lui donner le plus formidable câlin. Un câlin empreint de tendresse, un de ceux qui, sans même prononcer un mot, transmet son message important : je t’aime, je te vois. Tu es une personne de grande valeur, ne l’oublie pas. Ta lumière vacille depuis un moment, mais ton essence est toujours là… Permets-toi de te reposer un moment. Fais le vide, fais le plein. Tu t’apprêtes à renaître de tes cendres. Prends le temps de prendre le temps…


Sois patiente avec toi-même, prends le temps qu’il te faut pour retrouver ton aplomb. Libère ta colère : la première personne qui en souffre, c’est toi. It is what it is, ma chérie. La vie n’est pas toujours juste, mais ce qui t’attend est plus grand et plus important que tout ce que tu as quitté.


Pèse sur PLAY, recommence à vivre, n’attends pas. Respecte ton rythme. Vas-y lentement, en pleine conscience. Tu es l’auteure de ta vie. Tu pourras écrire mille livres, mais c’est vraiment ton autobiographie qui compte, ce bouquin qui ne sera jamais publié et qui n’existe que dans ton cœur, dans ton âme. Chaque lever du soleil te permet d’en écrire un nouveau chapitre. Ne gaspille pas le temps précieux en laissant des pages blanches.


Ris, amuse-toi, ose, fais des erreurs, puis insère l’apprentissage dans le chapitre de la sagesse. Ne te prends pas au sérieux. Le sablier de ta vie s’écoule continuellement, même quand tu passes des journées en étant stressée, crispée, fâchée, déçue, triste, découragée, paralysée. Mais entre toi et moi, de telles journées sont très mauvaises pour ton cœur. Et pour tes rides! Let it go…


Nourris ton soleil intérieur. Réchauffe ton cœur. Coupe les liens toxiques.


LE SECRET

Je vais te confier un secret : la « vengeance » la plus spectaculaire contre les gens et contre le système qui ont contribué à ton burnout (trouble de l’adaptation avec humeur dépressive, pour plus de précision…), c’est de prendre soin de toi, de te rebâtir dans le succès, d’être plus heureuse et plus épanouie que jamais. Ça leur apprendra! Allez, venge-toi cruellement en devenant la plus merveilleuse version de toi-même, en dansant sous la pluie, en ayant le cœur léger et libre! Coupe-les tous de ta vie, ces antagonistes, libère-toi de leur emprise! Ne t’accroche pas : tu vaux tellement plus que cela.


Continue de sourire.

Ça écœure vraiment les bourreaux et les jaloux, tu n’as pas idée.

Vengeance!



Quelqu’un a déjà dit que la rancune, c’est comme boire un peu de poison chaque jour en espérant que l’autre meure. Mets aux poubelles tout ce qui ressemble à du poison : toutes les pensées négatives, rancunières, tout le discours qui te diminue à un rôle de victime.


TU VAUX PLUS QUE CELA! Personne ne peut faire de toi une victime sans ton consentement, même s’il est sous-entendu, même s’il est inconscient. Sors du triangle dramatique!


Comment faire cela? Rappelle-toi que tu es en train d’écrire le livre de ta vie. Chaque jour, que tu en sois consciente ou pas. Alors… Prends soin de toi. Je sais que c’est difficile, mais ne t’attends pas à ce que les autres le fassent pour toi. Tu es capitaine de ton bateau. À partir d’aujourd’hui, dis-toi que la qualité de tes journées sera le reflet de ton état intérieur, dont tu es la seule responsable. Cela dit, sois indulgente avec toi-même! Des mois, sinon des années de négligence ou d’inconscience bien involontaire t’ont menée au burnout. Tu auras besoin de temps pour rebâtir la nouvelle version de toi-même.


Bien sûr, il y aura quelques bons samaritains discrets qui vont te tendre la main, mais tu ne les verras pas si tu habites en permanence sur l’Île de la Colère, au coin du boulevard de la Rancune et du chemin des Victimes. Tu dois quitter cette île solitaire par tes propres moyens, parce que l’amour, le bonheur et l’entraide y sont interdits. C’est un gros effort, mais je crois en toi. Je sais que tu es capable. Pardonne-moi si mon propos te semble dur, mais c’est la clé la plus importante : tu es l’ultime responsable de ton bonheur, personne d’autre.


Le meilleur est à venir… Sois heureuse… You are enough…



En 2015, je suis retournée aux études pour commencer ma nouvelle carrière en hypnothérapie et en coaching. Depuis ce temps, j’ai obtenu mes certifications (reçus en naturopathie). J'en ai fait ma mission de vie d'accompagner ceux et celles qui vivent des difficultés et qui ont envie de récrire leur vie, de commencer le nouveau chapitre qui leur permettra de s’épanouir.


Je leur enseigne tous les outils que j’ai découverts pour leur offrir une belle autonomie. Vous êtes curieux? Contactez-moi amquesnel@outlook.com ou prenez rendez-vous pour une première consultation : https://hypnosequebec.ca/anne-marie-quesnel-hypnotherapie-et-coaching-pnl-mascouche-montreal-rive-nord-video/


Au plaisir de commencer avec vous cette merveilleuse transformation qui vous permettra de vous venger pour de bon!




118 vues0 commentaire